Alimentation du furet

alimentation du furet

Le furet est un carnivore strict : dans la nature, son alimentation se compose exclusivement de proies, surtout des petits mammifères, mais aussi des oiseaux et leurs œufs, des reptiles et amphibiens,…

Caractéristiques de l’alimentation du furet

Cette alimentation est caractérisée par sa richesse en protéines d’origine animale et en lipides, et un taux réduit en fibres. Les besoins quantitatifs présentent des variations individuelles en fonction du format du furet, de son sexe et de son activité, et fluctuent aussi selon les saisons. Les furets ont un métabolisme élevé et leurs apports caloriques doivent donc être importants. Le jeûne ou les troubles digestifs (diarrhée, vomissement) ont rapidement des répercussions importantes.

La quantité de protéines animales doit être très importante et constitue 35% de sa ration alimentaire. La majorité des croquettes spéciales furet proposées en grande surface contiennent des protéines végétales. Hors un apport trop important de ce type de protéine entraîne une augmentation du pH urinaire et donc l’apparition de calculs et de problèmes urinaires. Il faut donc faire très attention à la composition du produit choisi.

20 à 30% de la ration alimentaire est constituée de lipides donc de matière grasse, et le reste de glucides, fibres et minéraux.

Il a été montré qu’une alimentation inadaptée du furet en captivité est à l’origine de carences ou d’excès en différents nutriments. Ces déséquilibres provoquent ou favorisent de nombreuses affections et raccourcissent souvent son espérance de vie.

Que donner à manger ?

Les apports doivent se rapprocher au plus près de ceux de l’alimentation en milieu naturel. Pour répondre à un tel objectif, le choix se limite en pratique aux croquettes pour furet ou à un régime carné cru. La décision doit être prise dès le sevrage, car le furet acquiert précocement des habitudes alimentaires marquées.

l’alimentation ménagère

Furet qui mange un poussin - alimentation ménagèreElle consiste à distribuer des proies (poussins de 1 jour, souris…) qui sera une alimentation complète sous condition de les varier. Celles-ci doivent être prises dans des magasins spécialisés dont l’hygiène et la rigueur sont irréprochables. Avec ce type d’aliments, il peut être utile d’administrer régulièrement un laxatif (paraffine ou produit spécifique vétérinaire) pour éviter la formation de boules de poils ou de plumes dans l’estomac.

Pensez-aussi à supplémenter en vitamines si vous utilisez des proies congelées car la congélation détruit certaines vitamines.

Les croquettes

Aliment furet vétérinaireSpécialement conçues pour les furets et de très haute qualité ,elles peuvent constituer son alimentation du quotidien. Les croquettes sont souvent préférées pour des raisons pratiques, car elles ne nécessitent pas de préparation, sont faciles à conserver et sont théoriquement équilibrées.

Quel que soit le type de ration choisi, de l’eau fraîche renouvelée quotidiennement, doit être en permanence à disposition de l’animal.

Enfin, certains aliments sont à proscrire, même si les furets en sont friands : c’est le cas par exemple des aliments sucrés (confiseries, fruits,…), des produits laitiers (risque de diarrhée), du chocolat (toxicité), des huiles …

Fréquence d’administration

Le transit alimentaire du Furet s’effectue en 3 heures. Il est très rapide. C’est un animal qui régule très bien son appétit. Avec un transit aussi rapide, les mises à jeun ne sont pas indiquées au risque de provoquer… des crises d’hypoglycémie

Excepté pour les animaux obèses, il est conseillé de laisser les croquettes en libre service, afin que le furet puisse manger suivant ses besoins et à tout moment de la journée. Les restes sont retirés quotidiennement et la quantité mise à disposition doit être adaptée afin d’être légèrement supérieure aux besoins, sans toutefois entraîner des pertes importantes.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email